Accueil

 

 

Dernières actualités d’Osmose Radio

 

 

Facebook actualités

2 weeks ago

Osmose Web radio

Save the date !! ... See MoreSee Less

Save the date !!

3 weeks ago

Osmose Web radio

Voilà, c'est fini... Rideau!!!!

Festival d'Avignon s'achève
Cette édition 2019 à été riche en émotions ainsi qu'en rencontres et en partage.
Quelques chiffres pour ce bilan 2019 pour l'émission Touche pas mon OFF:

Portées des publications: 72000
Nombre de vues : 30 564
Nombres de likes: 400

Je tiens à remercier tous les #acteurs, #comédiens, #humoristes, toutes les #troupes ainsi que les #techniciens, les #programmateurs, les attachés de #presse, les directeurs de #théâtre, ainsi que notre sponsor le Stax Club sans oublier nos partenaires: Histoires d'Objets, Raje, Epicanthus, Jay Sept, Osmose Web radio.
Merci aussi à la Commission du Film Luberon Vaucluse.
Merci à toute l équipe d'Osmose radio pour la diffusion sur leur réseau de l'émission Touche pas mon off
Un grand merci également à l'artiste et amie Emma Loiselle et son #EmmaShow lors des émissions Touche pas mon off en toute intimité et Touche pas mon off sur la radio #RAJE où elle a relevé le défi haut la main.
Merci a la Villa JD pour leur acceuille.
Merci à ma coiffeuse Nikita Merh
Merci à ma photographe Mi Molette
Merci à mon ami Philou Du-stax qui est toujours présent pour nous.
Merci à Mo Hadji d'avoir donné la possibilité de faire un Best off carte blanche Touche pas mon off.
Merci à Catherine Monin pour sa confiance envers moi et l'émission Touche pas mon off ainsi cas toutes l'équipe de Raje.
J'ai vibré, ri, pleuré , fais travailler mes zigomatiques comme jamais avec vous tous.
Je tenais à dire un grand MERCI aux #auditeurs, #auditrices, #facebokiens, #facebookiennes, #festivaliers, #festivalieres de suivre cette émission dont vous êtes de plus en plus nombreux a suivre chaque année.

On se donne rendez vous l'année prochaine qui sait ?

Un gros Big up à vous tous mes amis kiss
... See MoreSee Less

 

Comment on Facebook

Fini est pas fait cette année ouinouin

+ View previous comments

3 weeks ago

Osmose Web radio

Concours Osmose radio festival d'Avignon 2019

Et voici la vidéo qui permet à son auteure de remporter notre concours pour ce #OFF19
C'est donc Brunehilde Moineaux qui gagne le chèque cadeau de 250 € qu'elle pourra dépenser dans la ou les boutiques de son choix.

Un grand merci à tous les participants, merci aux spectateurs et bravo Brunehilde !!

Osmose Web radio
Rue de la République...
#FestivalAvignon2019
... See MoreSee Less

 

Comment on Facebook

Et merci pour votre participation très active au concours vous avez produit de nombreuses vidéos live pendant ce festival et vous méritez largement votre première place. Nous vous contacterons mi août pour vous remettre votre prix fin août lorsque nous aurons réintégré notre studio au théâtre Artephile

Merci à vous Osmose je suis super contente!!!😊😉👠

+ View previous comments

3 weeks ago

Osmose Web radio

En ce dernier jour de #FestivalAvignon, Erosmoze vous conseille (enfin si vous êtes adultes et consentants) :
www.facebook.com/erosmoze/posts/2777845428910309

#Off19 #humour #AvignonOff #MajeurEtVaccine .
... See MoreSee Less

En ce dernier jour de #FestivalAvignon, Erosmoze vous conseille (enfin si vous êtes adultes et consentants) :
https://www.facebook.com/erosmoze/posts/2777845428910309

#Off19 #humour #AvignonOff #MajeurEtVaccine .

4 weeks ago

Osmose Web radio

Louise Jallu rend hommage aux #Francesita , les "petites françaises" finissant sur les trottoirs de #BuenosAires il y a un siècle. Son bandonéon résonne dans la chapelle de l'Oratoire ce week-end encore!
Et nous la recevions déjà l'an dernier afin de parler de la genèse de ce projet musical.

#Off19 #AvignonOff #FestivalAvignon #Tango #concert .

Osmose Web radio
On reçoit Louise Jallu Francesita solo et quartet qui se joue à la chapelle de l'oratoire
... See MoreSee Less

4 weeks ago

Osmose Web radio

Touche pas mon OFF
Touche pas mon off en toute intimité
1 #JARDIN, 1 #INTERVIEW, 1 #INVITE

François Guedon étaient l'invité sur le plateau de Touche pas mon OFF en toute intimité aujourd'hui 🎭

📢Suivez l'émission sur la page officielle en cliquant ici ➡️ Touche pas mon off

Abonnez vous partager, liker et surtout amusez vous 👏😂🤣

Vive le Festival OFF Avignon Vive l'humour

www.osmose-radio.fr

#VILLAJD #françoisguedon #france #instagrameur #merci #intime #boys #émission #animateur #jérémypryce #touchepasmonoffentouteintimité #fun #summer #friends #OFF19 #theatre #osmoseradio #staxclub #epicanthus #histoiredobjets #atelier58 #jaysept #avignon #HUMOUR #belgique #france
... See MoreSee Less

4 weeks ago

Osmose Web radio

Imaginez quatre étranges créatures venues des steppes mélancoliques d'Ukraine, ayant découvert Elvis Presley et Georges Brassens dans une revue de French-cancan, et vous invitant dans leur petit boudoir théâtral...
Cela vous donne une petite idée de K-BaRocK !

#Off19 #AvignonOff #FestivalAvignon .
... See MoreSee Less

4 weeks ago

Osmose Web radio

Pop Trash...Bobun Fever #tricollectifau village du OFF hier soir...😊
Une performance scénique hors du commun...
Des musiciens de talents...🔊
... See MoreSee Less

4 weeks ago

Osmose Web radio

#OFF19
Les chroniques de Laurence

Ami Ami

Vous reprendrez bien un peu de clown ?

Helene Ventoura cherche des amis, et elle se demande si nous, spectateurs, ne pourrions pas les devenir.
Alors bien sûr, avant d'être certaine que nous sommes compatibles, elle se livre à un petit état des lieux non exhaustif de ses besoins et de ce qu'elle attend de nous.
Mais comme elle est seule à parler, ça l'agace un peu Hélène, parce qu'elle fait tout ce qu'il faut, elle est prête à presque tout et nous, nous restons là, à nous marrer, sans répondre à ses demandes. Alors elle éructe Hélène, elle nous invective, et puis elle présente des excuses et se radoucit, a-t-on idée aussi de la laisser comme ça, jacasser toute seule, face à nous ?
Hélène est excentrique, un peu, beaucoup, elle a même des facultés incroyables à cacher le corps du voisin que son chien vaguement méchant a converti en fémurs comestibles, ça a un peu craché du sang quand il (le chien) a sauté à la gorge du voisin, depuis Hélène est en fuite forcée, le chien aussi, et elle est toujours face à ses interrogations.
Elle ne demande qu'à être amie Hélène et puisque nous ne répondons toujours pas, elle tente tout ce qui est en son possible, séduction, irritation elle va même jusqu'à nous raconter des histoires drôles où le mot « couille » apparaît, au singulier certes mais c'est parce qu'Hélène a bien noté que nous, amis potentiels adorons toutes les blagues dans lesquelles on parle de couille singulière car unique au panorama.

C'est complètement barré, mais drôle, drôle, drôle et ce rien d'humour noir bien serré comme la légère amertume d'un café après une torréfaction poussée
Hélène est clown, ancienne élève du Samovar, elle parle et le fait joliment bien.
Par delà l'histoire de cette vagabonde, elle raconte avec un talent fou, l'extrême solitude de nos sociétés, l'inadaptation parfois à nouer des liens, l'impétuosité naturelle et l'absence de calculs comme freins à la relation et les inévitables jugements aussi brusques que lapidaires sur la différence et fatalement, gentiment mais avec une apparente désinvolture, elle nous renvoie à nos propres solitudes (au pluriel cette fois).
Joli portrait magistralement léché, ce spectacle fait beaucoup rire parce qu'Hélène Ventoura est beaucoup douée en jouant sur trois petites notes sensibles et elle vise en plein coeur
Et finalement Hélène est une vraie gentille, il vous suffira d'écouter la dernière petite histoire prévue pour nous endormir qu'elle gardait habilement conservée dans sa mémoire.
Je ne suis pas certaine que vous vous endormirez...

Très beau jeu de la comédienne, les passages dos au public ont un réel sens, la diction particulière, les mimiques, le corps, on y est, c'est du clown, du bon !

Ami Ami au Théâtre Artéphile à 11h15
jusqu'au 27 juillet

Merci à :
Mise en scène : Hélène VENTOURA
Interprète(s) : Hélène VENTOURA
Création lumières : Sylvain MARGUERAT
Costumes : Pétronille SALOME
Conseiller artistique : Roger LEROUX
... See MoreSee Less

#OFF19
Les chroniques de Laurence

Ami Ami

Vous reprendrez bien un peu de clown ?

Helene Ventoura cherche des amis, et elle se demande si nous, spectateurs, ne pourrions pas les devenir.
Alors bien sûr, avant dêtre certaine que nous sommes compatibles, elle se livre à un petit état des lieux non exhaustif de ses besoins et de ce quelle attend de nous.
Mais comme elle est seule à parler, ça lagace un peu Hélène, parce quelle fait tout ce quil faut, elle est prête à presque tout et nous, nous restons là, à nous marrer, sans répondre à ses demandes. Alors elle éructe Hélène, elle nous invective, et puis elle présente des excuses et se radoucit, a-t-on idée aussi de la laisser comme ça, jacasser toute seule, face à nous ?
Hélène est excentrique, un peu, beaucoup, elle a même des facultés incroyables à cacher le corps du voisin que son chien vaguement méchant a converti en fémurs comestibles, ça a un peu craché du sang quand il (le chien) a sauté à la gorge du voisin, depuis Hélène est en fuite forcée, le chien aussi, et elle est toujours face à ses interrogations.
Elle ne demande quà être amie Hélène et puisque nous ne répondons toujours pas, elle tente tout ce qui est en son possible, séduction, irritation elle va même jusquà nous raconter des histoires drôles où le mot « couille » apparaît, au singulier certes mais cest parce quHélène a bien noté que nous, amis potentiels adorons toutes les blagues dans lesquelles on parle de couille singulière car unique au panorama.

Cest complètement barré, mais drôle, drôle, drôle et ce rien dhumour noir bien serré comme la légère amertume dun café après une torréfaction poussée
Hélène est clown, ancienne élève du Samovar, elle parle et le fait joliment bien.
Par delà lhistoire de cette vagabonde, elle raconte avec un talent fou, lextrême solitude de nos sociétés, linadaptation parfois à nouer des liens, limpétuosité naturelle et labsence de calculs comme freins à la relation et les inévitables jugements aussi brusques que lapidaires sur la différence et fatalement, gentiment mais avec une apparente désinvolture, elle nous renvoie à nos propres solitudes (au pluriel cette fois).
Joli portrait magistralement léché, ce spectacle fait beaucoup rire parce quHélène Ventoura est beaucoup douée en jouant sur trois petites notes sensibles et elle vise en plein coeur 
Et finalement Hélène est une vraie gentille, il vous suffira découter la dernière petite histoire prévue pour nous endormir quelle gardait habilement conservée dans sa mémoire.
Je ne suis pas certaine que vous vous endormirez...

Très beau jeu de la comédienne, les passages dos au public ont un réel sens, la diction particulière, les mimiques, le corps, on y est, cest du clown, du bon !

Ami Ami au Théâtre Artéphile à 11h15
jusquau 27 juillet

Merci à :
Mise en scène : Hélène VENTOURA
Interprète(s) : Hélène VENTOURA
Création lumières : Sylvain MARGUERAT
Costumes : Pétronille SALOME
Conseiller artistique : Roger LEROUX

4 weeks ago

Osmose Web radio

Entretien avec Léa et Baptiste de la compagnie Deraïdenz, à propos du spectacle 'Nyctalopes' : dans l'obscurité duquel d'étranges créatures se révè(il)lent...ou pas.

#AvignonOff #FestivalAvignon #Off19 .
... See MoreSee Less

4 weeks ago

Osmose Web radio

Le BEST OFF donne carte blanche à Touche pas mon OFF la seule émission spécialisée dans l'humour- Avignon LeOff - Jeudi 25 juillet à 22h

Retrouver l'animateur Jérémy Pryce ainsi que tous ses amis humoristes.
Encore une belle soirée avec des talents servis sur un plateau !!!
Ce soir, il y aura des humoristes heureux et surtout très touchants !!!

avec :
PE Jennar / Gianni Gaffino / Bénédicte Bousquet / Emma Loiselle / Jerem Rassch / Thibaud Agoston /Hassan de Monaco / Greg empêche moi

Pour en être :
www.billetreduc.com/235193/evt.htm

avec Comédie +

Pour suivre toutes les actus TPMOFF clike ici ➡️ Touche pas mon OFF

Vive le Festival OFF Avignon Vive l'humour 😂
... See MoreSee Less

4 weeks ago

Osmose Web radio

#OFF19
Les chroniques de Laurence

Et puis aller au théâtre et accepter de se faire bousculer la rate

Pièces : Inoxydables
Auteur : Julie Ménard

Et après
Auteur : Marilyn Mattéi

Ainsi suis-je allée voir ce spectacle qui ne ressemble à aucun autre et tant mieux.
Bousculée, je l'ai été, et tant mieux, un spectacle qui reste en bouche et en cœur longtemps après être sortie de la salle, je peux dire que ça fait du bien
L' idée on la doit à « EN ACTE(S) , Festival d’écritures contemporaines qui rassemble 10 auteurs / 10 metteurs en scène pour 10 créations inédites en écho avec l'actualité. Il a pour but de valoriser le travail des auteurs en leur permettant d’être en prise directe avec le plateau. La création se fait sans régie technique, dans une esthétique commune sur le principe du tréteau. La prochaine édition se tiendra au NTH8 en octobre 2019. »

deux spectacles avec un entracte plutôt chaleureux puisque les spectateurs sont invités à partager un verre avec les comédiens.
Lors de ma venue, les spectacles étaient :

Inoxydables

Inoxydables c'est l'histoire d'une histoire d'amour entre Sil le bassiste et Mia venue vaguement s'échouer un soir de concert, une histoire sur fond de canettes de bières et de rock métalleux ('le groupe Klone)
Chacun des deux comédiens va relater la rencontre, les squats, les caves et puis brusquement l'urgence dont on suppose qu'il ne peut s'agir que d' une guerre avec pour corollaire de fuir vite, éperdument, toujours plus loin.
Mia ne veut pas partir, elle va le devoir.
C'est l'histoire de l'exil, des passeurs, du froid, de la peur, des arrestations, de la prison, de la mort...
.
Une histoire bouleversante et faiblement résumée, celle de l'odyssée de migrants, qu'il n'est ni souhaitable ni possible d'ignorer.

Le second spectacle « Et après »
met en scène Jonas, personnage quasi mutique parti rejoindre le Djihad en Syrie et assigné à résidence chez ses parents à son retour, ceci pour le texte originel, dans la pièce, tout est possible, Jonas peut avoir purgé une peine de prison, à titre personnel, je l'ai vu comme revenant d'un isolement psychiatrique.
Et parce qu'un attentat vient d'être perpétré dans cette ville, la famille implose, les quatre membres de cette famille face à leurs pourquoi sans réponses, leurs pourquoi qui nous vrillent les sentiments, expliquer, rationaliser, tuer le silence de Jonas, demander sans cesse parce que la peur est là et qu'il faut lui donner un nom pour l'exorciser. Dialogues bruts, dialogues de sourds, dialogues d'incompréhension, Jonas qui prend enfin la parole et le sens qui prend la tangente, rien ne pourra jamais être comme avant mais si les apparences sont préservées, la vie et son vide peuvent être conjurés, veule prière au très-haut.

Alors oui, ces spectacles ne sont pas ordinaires, ils sont même l'exact contraire, ils questionnent et dérangent probablement tout autant, oui on rit aussi, mais le feu est craché, il atteint sa cible et j'ose dire encore une fois : « tant mieux ».
Il faut REGARDER et VOIR, s'imprégner du jeu de ces comédiens tous plus talentueux les uns que les autres, qui mettent leur excellence à portée de nous spectateurs, ils transcendent leur art, ils sont les personnages qu'ils incarnent, ils sont extraordinairement vivants et porteurs d'un théâtre contemporain neuf, avec du souffle et du culot, avec de la profondeur et du style, avec la capacité de nous ébranler et de changer notre vision, l'espace de ces spectacles mais pour tout avouer, plus durablement.

Un parti-pris audacieux de mise en scène de Maxime Mansion et Julie Guichard, Maxime Mansion a entre autres particularités, celle de donner à la lumière un vrai rôle de comédienne à part entière.
J'ai été très sensible à ces mises en scène parce qu'elles se jouent des codes, elles inventent de nouvelles ouvertures et elles obligent en douceur et habileté à nous projeter autrement.

Un spectacle fort et qui fait insensiblement son chemin en, dérangeant la savante ordonnance de nos petits papiers de soie de nos bonbonnières.

Immense, immense merci aux comédiens :

Antoine Amblard,
Pauline Coffre,
Ewen Crovella,
Sophie Engel,
Maxime Mansion,
Nelly Pulicani,
Noémie Rimbert,
Juliette Savary

En alternance avec les deux autres pièces :
- Bleu
et
- Part Dieu-Chant de Gare
Ce spectacle n'a plus cours non plus, mon article n'est pas caduque pour autant, il vous faut suivre cette compagnie là où elle jouera
... See MoreSee Less

#OFF19
Les chroniques de Laurence

Et puis aller au théâtre et accepter de se faire bousculer la rate

Pièces : Inoxydables 
Auteur : Julie Ménard

Et après
Auteur : Marilyn Mattéi

Ainsi suis-je allée voir ce spectacle qui ne ressemble à aucun autre et tant mieux.
Bousculée, je lai été, et tant mieux, un spectacle qui reste en bouche et en cœur longtemps après être sortie de la salle, je peux dire que ça fait du bien
L idée on la doit à « EN ACTE(S) , Festival d’écritures contemporaines qui rassemble 10 auteurs / 10 metteurs en scène pour 10 créations inédites en écho avec lactualité. Il a pour but de valoriser le travail des auteurs en leur permettant d’être en prise directe avec le plateau. La création se fait sans régie technique, dans une esthétique commune sur le principe du tréteau. La prochaine édition se tiendra au NTH8 en octobre 2019. »

deux spectacles avec un entracte plutôt chaleureux puisque les spectateurs sont invités à partager un verre avec les comédiens.
Lors de ma venue, les spectacles étaient :

Inoxydables

Inoxydables cest lhistoire dune histoire damour entre Sil le bassiste et Mia venue vaguement séchouer un soir de concert, une histoire sur fond de canettes de bières et de rock métalleux (le groupe Klone)
Chacun des deux comédiens va relater la rencontre, les squats, les caves et puis brusquement lurgence dont on suppose quil ne peut sagir que d une guerre avec pour corollaire de fuir vite, éperdument, toujours plus loin.
Mia ne veut pas partir, elle va le devoir.
Cest lhistoire de lexil, des passeurs, du froid, de la peur, des arrestations, de la prison, de la mort...
.
Une histoire bouleversante et faiblement résumée, celle de lodyssée de migrants, quil nest ni souhaitable ni possible dignorer.

Le second spectacle « Et après »
met en scène Jonas, personnage quasi mutique parti rejoindre le Djihad en Syrie et assigné à résidence chez ses parents à son retour, ceci pour le texte originel, dans la pièce, tout est possible, Jonas peut avoir purgé une peine de prison, à titre personnel, je lai vu comme revenant dun isolement psychiatrique.
Et parce quun attentat vient dêtre perpétré dans cette ville, la famille implose, les quatre membres de cette famille face à leurs pourquoi sans réponses, leurs pourquoi qui nous vrillent les sentiments, expliquer, rationaliser, tuer le silence de Jonas, demander sans cesse parce que la peur est là et quil faut lui donner un nom pour lexorciser. Dialogues bruts, dialogues de sourds, dialogues dincompréhension, Jonas qui prend enfin la parole et le sens qui prend la tangente, rien ne pourra jamais être comme avant mais si les apparences sont préservées, la vie et son vide peuvent être conjurés, veule prière au très-haut.

Alors oui, ces spectacles ne sont pas ordinaires, ils sont même lexact contraire, ils questionnent et dérangent probablement tout autant, oui on rit aussi, mais le feu est craché, il atteint sa cible et jose dire encore une fois : « tant mieux ».
Il faut REGARDER et VOIR, simprégner du jeu de ces comédiens tous plus talentueux les uns que les autres, qui mettent leur excellence à portée de nous spectateurs, ils transcendent leur art, ils sont les personnages quils incarnent, ils sont extraordinairement vivants et porteurs dun théâtre contemporain neuf, avec du souffle et du culot, avec de la profondeur et du style, avec la capacité de nous ébranler et de changer notre vision, lespace de ces spectacles mais pour tout avouer, plus durablement.

Un parti-pris audacieux de mise en scène de Maxime Mansion et Julie Guichard, Maxime Mansion a entre autres particularités, celle de donner à la lumière un vrai rôle de comédienne à part entière.
Jai été très sensible à ces mises en scène parce quelles se jouent des codes, elles inventent de nouvelles ouvertures et elles obligent en douceur et habileté à nous projeter autrement.

Un spectacle fort et qui fait insensiblement son chemin en, dérangeant la savante ordonnance de nos petits papiers de soie de nos bonbonnières.

Immense, immense merci aux comédiens :

Antoine Amblard, 
Pauline Coffre, 
Ewen Crovella, 
Sophie Engel, 
Maxime Mansion, 
Nelly Pulicani, 
Noémie Rimbert, 
Juliette Savary

En alternance avec les deux autres pièces :
- Bleu
et
- Part Dieu-Chant de Gare
Ce spectacle na plus cours non plus, mon article nest pas caduque pour autant, il vous faut suivre cette compagnie là où elle jouera

4 weeks ago

Osmose Web radio

Un lieu à découvrir absolument avant la fin du festival, l'école du spectateur avec la Ligue de l'enseignement... Une superbe programmation et un espace de fraîcheur inestimable au cœur de la fournaise avignonnaise ... See MoreSee Less

Un lieu à découvrir absolument avant la fin du festival, lécole du spectateur avec la Ligue de lenseignement... Une superbe programmation et un espace de fraîcheur inestimable au cœur de la fournaise avignonnaise

4 weeks ago

Osmose Web radio

#OFF19
Les chroniques de Laurence

Une forêt en bois... construire, tel est le titre de ce spectacle

Promenons nous dans les bois et ma foi si le loup y est, il ne nous mangera pas.
Quelle jolie balade que celle-ci, dans les bois,.
Voici Sylvestre le bien-nommé, casquette et chaussettes rouges, lutin égaré qui nous surprend et émerveille avec ce spectacle où le bois est roi.
Sylvestre qui compose sa forêt à partir de petits riens, des planches, de la ficelle, des fragments de bois..
Sylvestre qui nous surprend en composant des formes poétiques, assemblages en apparence fragiles, hétéroclites et curieusement vivants.

Comment fabriquer des planches avec des branches ? Peut être qu'un simple jeu de substitution de lettres suffit : si on enlève le « b » et puis le « r » , et si on les remplace par le " p" et le "l", et pourquoi ne pas les enlever à nouveau, les remplacer par un « m » pour obtenir le manche et puis ôter encore, ajouter, créer l'outil, comme un jeu à l'infini.
Ici, le cœur de l'arbre fait de la musique, on entend le vent qui s'y engouffre, les trilles des oiseaux et les conversations des peuples de la forêt, une forêt en mouvement, toujours.
.

Allez découvrir ailleurs qu'à Avignon, ce très bel hommage à cette forêt qu'on devine enchantée, à travers ce spectacle intelligent, ludique et poétique, il vous faudra suivre ce Sylvestre Merlin qui nous propose d'inventer notre propre forêt, avec de la ficelle, des planches, quelques pots de peinture, des objets usuels, un puzzle qu'il nous convie à assembler en laissant la part belle à l'imagination.
C'est un très beau spectacle, court, tous publics où il faut lâcher prise, éventuellement même, quitter ses chaussures et se laisser aller paisiblement, tous les sens éveillés, réveillés plutôt et suivre Sylvestre plus sorcier que dompteur dans cet univers sensible et ingénieux.

Merci aux regards croisés de Fred Parison pour la conception, l'écriture, le jeu et la manipulation et Estelle Charles à la mise en scène.
Un grand merci également au régisseur enchanteur : Phil Colin.
Le spectacle n'a plus cours à Avignon mais je vous engage à les suivre dans leurs prochains lieux de représentation.
... See MoreSee Less

#OFF19
Les chroniques de Laurence

Une forêt en bois... construire, tel est le titre de ce spectacle

Promenons nous dans les bois et ma foi si le loup y est, il ne nous mangera pas.
Quelle jolie balade que celle-ci, dans les bois,.
Voici Sylvestre le bien-nommé, casquette et chaussettes rouges, lutin égaré qui nous surprend et émerveille avec ce spectacle où le bois est roi.
Sylvestre qui compose sa forêt à partir de petits riens, des planches, de la ficelle, des fragments de bois..
Sylvestre qui nous surprend en composant des formes poétiques, assemblages en apparence fragiles, hétéroclites et curieusement vivants.

Comment fabriquer des planches avec des branches ? Peut être quun simple jeu de substitution de lettres suffit : si on enlève le « b » et puis le « r » , et si on les remplace par le  p et le l, et pourquoi ne pas les enlever à nouveau, les remplacer par un « m » pour obtenir le manche et puis ôter encore, ajouter, créer loutil, comme un jeu à linfini.
Ici, le cœur de larbre fait de la musique, on entend le vent qui sy engouffre, les trilles des oiseaux et les conversations des peuples de la forêt, une forêt en mouvement, toujours.
.

Allez découvrir ailleurs quà Avignon, ce très bel hommage à cette forêt quon devine enchantée, à travers ce spectacle intelligent, ludique et poétique, il vous faudra suivre ce Sylvestre Merlin qui nous propose dinventer notre propre forêt, avec de la ficelle, des planches, quelques pots de peinture, des objets usuels, un puzzle quil nous convie à assembler en laissant la part belle à limagination.
Cest un très beau spectacle, court, tous publics où il faut lâcher prise, éventuellement même, quitter ses chaussures et se laisser aller paisiblement, tous les sens éveillés, réveillés plutôt et suivre Sylvestre plus sorcier que dompteur dans cet univers sensible et ingénieux.

Merci aux regards croisés de Fred Parison pour la conception, lécriture, le jeu et la manipulation et Estelle Charles à la mise en scène.
Un grand merci également au régisseur enchanteur : Phil Colin.
Le spectacle na plus cours à Avignon mais je vous engage à les suivre dans leurs prochains lieux de représentation.

4 weeks ago

Osmose Web radio

L’auteur de la pièce « On ne dit pas de mal des morts » Israël Horovitz était présent lundi au Théâtre Notre Dame pour rencontrer son public lors de la relâche du spectacle !
Entretien agrémenté par des jolies textes mis en musique et chantés par Mathieu Pirro.
Le tout traduit par La metteur en scène de la pièce Myrtille Buttner a l’initiative de la pièce et de cette rencontre.
Le casting de la pièce était aussi présent : Alexia Chardard (nommée aux Cesars 2019 en tant que révélation féminine), Catherine Desvignes, Jack Rogne et Patrick Tulasne.
Ne manquez pas cette pièce avec comme toile de fond l’attentat du World Trade Center du 11 septembre 2001...
... See MoreSee Less

L’auteur de la pièce « On ne dit pas de mal des morts » Israël Horovitz était présent lundi au Théâtre Notre Dame pour rencontrer son public lors de la relâche du spectacle !
Entretien agrémenté par des jolies textes mis en musique et chantés par Mathieu Pirro.
Le tout traduit par La metteur en scène de la pièce Myrtille Buttner a l’initiative de la pièce et de cette rencontre.
Le casting de la pièce était aussi présent : Alexia Chardard (nommée aux Cesars 2019 en tant que révélation féminine), Catherine Desvignes, Jack Rogne et Patrick Tulasne.
Ne manquez pas cette pièce avec comme toile de fond l’attentat du World Trade Center du 11 septembre 2001...

4 weeks ago

Osmose Web radio

Touche pas mon OFF
Touche pas mon off en toute intimité
1 #JARDIN, 1 #INTERVIEW, 1 #INVITE

Pierre-emmanuel Alias PE pour les intimes étaient l'invité sur le plateau de Touche pas mon OFF en toute intimité aujourd'hui 🎭

📢Suivez l'émission sur la page officielle en cliquant ici ➡️ Touche pas mon OFF

Abonnez vous partager, liker et surtout amusez vous 👏😂🤣

Vive le Festival OFF Avignon Vive l'humour

www.osmose-radio.fr

#VILLAJD #PE #france #tv #merci #intime #boys #émission #animateur #jérémypryce #touchepasmonoffentouteintimité #fun #summer #friends #OFF19 #theatre #osmoseradio #staxclub #epicanthus #histoiredobjets #atelier58 #jaysept #avignon #HUMOUR #belgique #france
... See MoreSee Less

4 weeks ago

Osmose Web radio

#OFF19
Les chroniques de Laurence

Choisir de vivre

A la terrasse d'un café, je suis tractée par une femme dont le timbre de voix me touche et séduit immédiatement elle prononce quelques mots, elle s'appelle Mathilde Daudet, est l'arrière petite fille d'Alphonse Daudet et tracte pour un spectacle qui est l'histoire de sa vie.
Je ne retourne pas le flyer pour savoir quelle est la vie de Mathilde Daudet, la rencontre me suffit, ce quelque chose d'indéfinissable, qu'il n'est pas utile de désigner par un quelconque vocabulaire
J'irai voir ce spectacle

Je l'ai vu hier !

Mathilde Daudet ne s'est pas toujours appelée Mathilde, Pendant près de 60 ans elle a été Jean-Pierre, Thierry dans la pièce, près de soixante longues années de douleurs qu'elle a espéré dompter par des exacerbations de virilité, jusqu'au mariage et la paternité, oblitérer par une carrière de photographe et grand reporter de guerre pour la télévision, ses collègues la surnomment« Rambo ».sans savoir qu'elle transporte une robe dans ses bagages.
Une vie d'indicible chaos où s'entrechoquent le besoin viscéral de devenir cette femme qu'elle ressent profondément et la nécessité de cacher cette vérité puisqu'ainsi qu'elle le dit fort justement :
« La société qui n'aime que la normalité, comprenez celle du plus grand nombre, m'imposa mon genre. Pour elle, le sexe conditionne le genre, qui lui-même engendre des comportements adaptés, fondés sur la reproduction ».

Pourtant Mathilde va s'affranchir, décision mûrie largement, elle va sauter le pas, c'est impérieux, c'est vital, c'est maintenant.
Le spectacle s'ouvre sur une pendule qui égrène le temps restant à Thierry avant de devenir Mathilde, nous sommes à Bangkok.
En France, Mathilde aurait dû passer sous les évaluations des psychologues, trois longues années encore à attendre, patienter Mathilde l'a fait suffisamment, Bangkok lui offre cette opportunité.

C'est l'immense comédienne Nathalie Mann et je ne suis pas certaine que mon vocabulaire soit assez représentatif de l'admiration que j'éprouve qui incarne Mathilde.
Dans un décor dépouillé à l'extrême,un monceau de sacs en plastique blanc, Nathalie est Mathilde, Thierry, Mathilde.
Nathalie Mann possède également un timbre vocal particulier, androgyne, Nathalie raconte dans un monologue saisissant le combat de Mathilde, les douleurs, les doutes, les robes achetées en cachette « c'est pour un cadeau » , les arrêts devant le cabaret le Carrousel où sont exposées des photos de travestis, Nathalie interprète magistralement ce combat, vivre dans un corps qui est une erreur, faire comme si, lutter et sortir de la gangue.
Les « phrases », les scènes de ce spectacle sont bouleversantes, Nathalie convoque notre puissance intérieure, elle nous laisse béats devant la transformation de la chrysalide en papillon mais elle ne nous épargne rien des souffrances endurées, il nous faut les disséquer, mal nécessaire et précieux ô combien.
Oh Nathalie votre robe blanche immaculée dans ces sacs plastique, l'écho et la puissance de votre jeu pour retranscrire la vie de Mathilde, le magnétisme de votre regard, oh Nathalie quand vous dites le bonheur de Mathilde à voir son numéro de sécurité sociale changer en un bienheureux 2, vos retrouvailles avec votre mère qui vous accepte telle que vous êtes devenue, telle que vous étiez depuis toujours mais contrainte.
Je dis Oh Nathalie parce que l'histoire de Mathilde vous la vivez sur scène, vous l'habitez totalement et vous nous l'offrez, vous êtes Mathilde et tous, nous vous sommes infiniment reconnaissants de ce jeu éblouissant qui floute totalement les frontières. Qui est Mathilde, qui est Nathalie ?
Il fallait une comédienne de votre classe Nathalie, de votre talent pour ce cadeau inestimable.et il fallait aussi la lumière de vos sourires à toutes deux à la sortie du théâtre, pour finir de nous faire chavirer, deux femmes exceptionnelles, Mathilde Daudet et Nathalie Mann

Immense merci également à Franck Berthier pour sa mise en scène sublime qui élève encore ce spectacle.

Lumières : Mireille DUTRIEVOZ
Univers sonore : Romain BERNARDINI
Scénographie : Frédéric COUADE
Communication : Tristan BERTHIER
Diffusion : Gaëlle CRONE

Choisir de vivre au Théâtre du Girasole à 19h50

Laurence Osmose Radio
... See MoreSee Less

#OFF19
Les chroniques de Laurence

Choisir de vivre

A la terrasse dun café, je suis tractée par une femme dont le timbre de voix me touche et séduit immédiatement elle prononce quelques mots, elle sappelle Mathilde Daudet, est larrière petite fille dAlphonse Daudet et tracte pour un spectacle qui est lhistoire de sa vie.
Je ne retourne pas le flyer pour savoir quelle est la vie de Mathilde Daudet, la rencontre me suffit, ce quelque chose dindéfinissable, quil nest pas utile de désigner par un quelconque vocabulaire 
Jirai voir ce spectacle

Je lai vu hier !

Mathilde Daudet ne sest pas toujours appelée Mathilde, Pendant près de 60 ans elle a été Jean-Pierre, Thierry dans la pièce, près de soixante longues années de douleurs quelle a espéré dompter par des exacerbations de virilité, jusquau mariage et la paternité, oblitérer par une carrière de photographe et grand reporter de guerre pour la télévision, ses collègues la surnomment« Rambo ».sans savoir quelle transporte une robe dans ses bagages.
Une vie dindicible chaos où sentrechoquent le besoin viscéral de devenir cette femme quelle ressent profondément et la nécessité de cacher cette vérité puisquainsi quelle le dit fort justement :
« La société qui naime que la normalité, comprenez celle du plus grand nombre, mimposa mon genre. Pour elle, le sexe conditionne le genre, qui lui-même engendre des comportements adaptés, fondés sur la reproduction ».

Pourtant Mathilde va saffranchir, décision mûrie largement, elle va sauter le pas, cest impérieux, cest vital, cest maintenant.
Le spectacle souvre sur une pendule qui égrène le temps restant à Thierry avant de devenir Mathilde, nous sommes à Bangkok.
En France, Mathilde aurait dû passer sous les évaluations des psychologues, trois longues années encore à attendre, patienter Mathilde la fait suffisamment, Bangkok lui offre cette opportunité.

Cest limmense comédienne Nathalie Mann et je ne suis pas certaine que mon vocabulaire soit assez représentatif de ladmiration que jéprouve qui incarne Mathilde.
Dans un décor dépouillé à lextrême,un monceau de sacs en plastique blanc, Nathalie est Mathilde, Thierry, Mathilde.
Nathalie Mann possède également un timbre vocal particulier, androgyne, Nathalie raconte dans un monologue saisissant le combat de Mathilde, les douleurs, les doutes, les robes achetées en cachette « cest pour un cadeau » , les arrêts devant le cabaret le Carrousel où sont exposées des photos de travestis, Nathalie interprète magistralement ce combat, vivre dans un corps qui est une erreur, faire comme si, lutter et sortir de la gangue.
Les « phrases », les scènes de ce spectacle sont bouleversantes, Nathalie convoque notre puissance intérieure, elle nous laisse béats devant la transformation de la chrysalide en papillon mais elle ne nous épargne rien des souffrances endurées, il nous faut les disséquer, mal nécessaire et précieux ô combien.
Oh Nathalie votre robe blanche immaculée dans ces sacs plastique, lécho et la puissance de votre jeu pour retranscrire la vie de Mathilde, le magnétisme de votre regard, oh Nathalie quand vous dites le bonheur de Mathilde à voir son numéro de sécurité sociale changer en un bienheureux 2, vos retrouvailles avec votre mère qui vous accepte telle que vous êtes devenue, telle que vous étiez depuis toujours mais contrainte.
Je dis Oh Nathalie parce que lhistoire de Mathilde vous la vivez sur scène, vous lhabitez totalement et vous nous loffrez, vous êtes Mathilde et tous, nous vous sommes infiniment reconnaissants de ce jeu éblouissant qui floute totalement les frontières. Qui est Mathilde, qui est Nathalie ?
Il fallait une comédienne de votre classe Nathalie, de votre talent pour ce cadeau inestimable.et il fallait aussi la lumière de vos sourires à toutes deux à la sortie du théâtre, pour finir de nous faire chavirer, deux femmes exceptionnelles, Mathilde Daudet et Nathalie Mann

Immense merci également à Franck Berthier pour sa mise en scène sublime qui élève encore ce spectacle.

Lumières : Mireille DUTRIEVOZ
Univers sonore : Romain BERNARDINI
Scénographie : Frédéric COUADE
Communication : Tristan BERTHIER
Diffusion : Gaëlle CRONE

Choisir de vivre au Théâtre du Girasole à 19h50

Laurence Osmose Radio

4 weeks ago

Osmose Web radio

Rue de la République...
#FestivalAvignon2019
... See MoreSee Less

 

Comment on Facebook

J'ai coupé le mrceau de musique au milieu car j'étais pressée.😊

😍😍

Qui est-ce ? Superbe !

Superbe voix

Il y est chaque année! Ca me fait plaisir de le revoir!😍

J'adore sa voix, sa musique, son style. Il est australien

Carole Hermoso il ressemble à momoa lui , hein ?!

+ View previous comments

Load more

 

 Suivez nous sur facebook ici : https://www.facebook.com/osmoseradio/  ou twitter ici : https://twitter.com/OsmoseRadio?lang=fr