Accueil

 

 

Dernières actualités d’Osmose Radio

 

 

Facebook actualités

23 hours ago

Osmose Web radio

Touche pas mon OFF
Touche pas mon off en toute intimité
1 #JARDIN, 1 #INTERVIEW, 1 #INVITE

Benoit Joubert étaient l'invité sur le plateau de Touche pas mon OFF en toute intimité aujourd'hui 🎭

📢Suivez l'émission sur la page officielle en cliquant ici ➡️ Touche pas mon OFF.

Abonnez vous partager, liker et surtout amusez vous 👏😂🤣

Vive le Festival OFF Avignon Vive l'humour !

www.osmose-radio.fr

#VILLAJD #benoitjoubert #homerde #émission #animateur #jérémypryce #girl #belgique #touchepasmonoffentouteintimité #fun #summer #friends #OFF19 #theatre #osmoseradio #staxclub #epicanthus #histoiredobjets #atelier58 #jaysept #avignon #humour
... See MoreSee Less

1 day ago

Osmose Web radio

#OFF19
Les chroniques de Laurence

Mare Nostrum

Europa comme l'Europe visée par tous ces harragas, en quête du grand Graal, plus qu'un simple calice, la promesse d'un avenir meilleur, tous les soleils allumés, l'aboutissement d'un rêve.
C'est une invitation au voyage, embarqués que nous sommes, par tous les personnages campés par Hovnatan Avedikian.
Tous différents, éclopés de la vie, tous pleins d'espoir. Leur vaisseau de fortune se nomme très justement Esperanza, comment ne pas penser au Radeau de la Méduse ?
Et tour à tour, ils se déclinent, racontent, par la voix du comédien, par le corps du comédien qui est capable de rétrécir à l'envi quand il incarne par exemple, ce personnage de l'ingénieur. Saisissante interprétation de bout en bout.

Une voix magnifiée par le bouzouk de Vasken Solakian, compositeur de la musique de ce spectacle.
Le bouzouk comme la vague, l'écume, la houle et le ressac, le bouzouk histoire dans l'histoire, souffle, ponctuation. et larmes aussi.
C'est L'lliade et l'Odyssée, c'est la guerre de Troie, c'est le récit de ces vies de misère qu'il ne fait bon que fuir.
A la mer comme à la guerre !
C'est l'histoire de l'humanité, c'est l'histoire d'un combat pour la vie, c'est sur cette embarcation que nous, spectateurs allons rire, car il faut rire de la vie comme de la mort, être touchés par ces récits pluriels, ces vies restituées, nous cramponner quand la mer démontée nous secoue sur nos sièges, pleurer sûrement devant ce jeu inoubliable de ces deux comédiens, deux musiciens, deux représentants de ce que peut le théâtre quand il nous pousse à jeter nos lorgnettes aux orties, quand il nous bouscule et il faut que le théâtre bouscule, quand il nous invite aussi à un récit d'une très grande beauté et d'une puissance poétique rare.
Ce texte a été écrit par Aziz Chouaki, décédé le 16 avril 2019,
Ce spectacle est porté magistralement par ces deux comédiens.
Il porte en filigrane, bien plus que l'histoire de ces miséreux, il vous faudra la découvrir petit à petit, pour en extraire la substantifique moëlle.
Arrimez-vous, le voyage risque bien de vous laisser des traces que vous voudrez garder dans vos boîtes à trésors.

Merci à Hovnatan Avedikian, interprète et metteur en scène
Merci à Vasken Solakian, interprète et compositeur
à Alexis Queyrou à la régie
à Aziz Chouaki qui nous manquera et peut être pourriez-vous le découvrir si vous ne le connaissez pas, à travers ce très bel ouvrage " Les Oranges" aux Editions Mille et une nuits.
Un dernier détail très personnel en direction des deux comédiens.
Vous êtes tous deux arméniens d'origine, aucune mer ne borde votre pays et pourtant vous la portez en vous comme rarement il m'a été donné de voir, merci pour ce merveilleux clin d'oeil également que nous offre Vasken, l'aède aveugle à la vigie, c'est formidablement trouvé :

Théâtre du Girasole à 21h30
Relâche le 22 juillet

Laurence Osmose Radio
... See MoreSee Less

#OFF19
Les chroniques de Laurence

Mare Nostrum

Europa comme lEurope visée par tous ces harragas, en quête du grand Graal, plus quun simple calice, la promesse dun avenir meilleur, tous les soleils allumés, laboutissement dun rêve.
Cest une invitation au voyage, embarqués que nous sommes, par tous les personnages campés par Hovnatan Avedikian.
Tous différents, éclopés de la vie, tous pleins despoir. Leur vaisseau de fortune se nomme très justement Esperanza, comment ne pas penser au Radeau de la Méduse ? 
Et tour à tour, ils se déclinent, racontent, par la voix du comédien, par le corps du comédien qui est capable de rétrécir à lenvi quand il incarne par exemple, ce personnage de lingénieur. Saisissante interprétation de bout en bout.

Une voix magnifiée par le bouzouk de Vasken Solakian, compositeur de la musique de ce spectacle.
Le bouzouk comme la vague, lécume, la houle et le ressac, le bouzouk histoire dans lhistoire, souffle, ponctuation. et larmes aussi.
Cest Llliade et lOdyssée, cest la guerre de Troie, cest le récit de ces vies de misère quil ne fait bon que fuir.
A la mer comme à la guerre !
Cest lhistoire de lhumanité, cest lhistoire dun combat pour la vie, cest sur cette embarcation que nous, spectateurs allons rire, car il faut rire de la vie comme de la mort, être touchés par ces récits pluriels, ces vies restituées, nous cramponner quand la mer démontée nous secoue sur nos sièges, pleurer sûrement devant ce jeu inoubliable de ces deux comédiens, deux musiciens, deux représentants de ce que peut le théâtre quand il nous pousse à jeter nos lorgnettes aux orties, quand il nous bouscule et il faut que le théâtre bouscule, quand il nous invite aussi à un récit dune très grande beauté et dune puissance poétique rare.
Ce texte a été écrit par Aziz Chouaki, décédé le 16 avril 2019, 
Ce spectacle est porté magistralement par ces deux comédiens.
Il porte en filigrane, bien plus que lhistoire de ces miséreux, il vous faudra la découvrir petit à petit, pour en extraire la substantifique moëlle.
Arrimez-vous, le voyage risque bien de vous laisser des traces que vous voudrez garder dans vos boîtes à trésors.

Merci à Hovnatan Avedikian, interprète et metteur en scène
Merci à Vasken Solakian, interprète et compositeur
à Alexis Queyrou à la régie
à Aziz Chouaki qui nous manquera et peut être pourriez-vous le découvrir si vous ne le connaissez pas, à travers ce très bel ouvrage  Les Oranges aux Editions Mille et une nuits.
Un dernier détail très personnel en direction des deux comédiens.
Vous êtes tous deux arméniens dorigine, aucune mer ne borde votre pays et pourtant vous la portez en vous comme rarement il ma été donné de voir, merci pour ce merveilleux clin doeil également que nous offre Vasken, laède aveugle à la vigie, cest formidablement trouvé :

Théâtre du Girasole à 21h30 
Relâche le 22 juillet

Laurence Osmose Radio

2 days ago

Osmose Web radio

Ce soir Ambiance et bons plats végétariens.. 😊🎵😋 ... See MoreSee Less

Nouveau sur Avignon un truc très planant

Volomax - Simulateur de chute libre et école de parachutisme Avignon
Découvrez les sensations de chute libre grâce à notre simulateur de chute libre à Avignon.
Tout public à partir de 5 ans.
... See MoreSee Less

2 days ago

Osmose Web radio

Jeremy
Manon Lepomme était mon invitée sur le plateau de Touche pas mon OFF en toute intimité 🎭

📢Pour suivre toutes les émissions allez sur la page officielle en cliquant ici ➡️ Touche pas mon OFF abonnez vous partager, liker et surtout amusez vous 👏😂🤣

Vive le Festival OFF Avignon Vive l'humour 😍

#VILLAJD #manonlepomme #émission #animateur #jérémypryce #girl #belgique #touchepasmonoffentouteintimité #fun #summer #friends #OFF19 #theatre #osmoseradio #staxclub #histoiredobjets #atelier58 #jaysept #avignon #humour #humoriste #summer #intimité
... See MoreSee Less

2 days ago

Osmose Web radio

#OFF19
Les chroniques de Laurence
-------
Ceci n'est pas une chronique...
Il y a déjà longtemps, Yves Navarre écrivait un roman : " Le petit galopin de nos corps".
J'avais la passion de la plume de cet auteur, sensible, fragile comme la poussière des ailes de papillons et pourtant apte à chambouler de façon irrémédiable tous les coeurs, fussent-ils de pierre.
Il y a deux ans, je vous rencontrais Emilie Chevrier et Renaud Dupré au hasard, en était-ce bien un ? d'un spectacle "jeune public" qui s'appelait et s'appelle toujours "Mademoiselle rêve".
Je n'aime pas l'appellation "jeune public", il paraît qu'il en faut une, mais tous les publics sont concernés par ces merveilles.
Ainsi donc, j'étais, honorable vieiile dame, assise parmi un parterre de très petits enfants, comme eux, ma bouche s'arrondit en O parfait et mes yeux brillèrent à l'unisson. Comme ces petits enfants, j'eus l'envie d'aller sur scène caresser ce merveilleux escargot, car tous les objets du spectacle étaient des objets de récupération et avec vos vis et vos boulons, vous aviez ce pouvoir suprême de nous faire rêver au delà des murs.
Puis-je dire qu'au cours d'un entretien radiophonique, votre sourire Emilie, si beau, si lumineux m'avait touchée et que quelque part dans mon coeur, je vous gardais une place de choix.
Vous êtes seule en scène pour ce spectacle Emilie, seule ?
Non, nous sommes avec vous, vous êtes dans un spectacle "adulte" et vous avez le trac.
Je dis vous parce que je dois écrire aussi sérieusement que possible une chronique que votre service presse ne validera peut être pas, vous n'êtes pas une inconnue, vous êtes Emilie, je vous dis "tu" quand je vous, tu, croise mais cela doit rester entre nous.
Vous êtes Mademoiselle Juliette, bibliothécaire, trente deux ans, célibataire, car vous ne croyez plus au prince charmant alors pourquoi en épouser un autre ?
Vous aimez les livres passionnément.
Mais vous êtes un peu grise, doucement passe-muraille, un peu terne, un peu oubliée par la vie, un peu seule quoi que vous en disiez. .
Vous arrivez sur scène, dans le noir total, comme nous, tous nous sommes surpris, un problème dans la régie ? mais non, la lumière se fait un peu plus tard quand vous nous racontez votre vie, comme ça, à nous spectateurs attentifs.
Votre vie ? Des livres bien sûr, mais un fil monocorde, monotone, sans relief, sans contours, votre vie ?
Elle est bien ailleurs que dans ce tailleur triste, dans vos cheveux relevés en chignon, votre vie, vous allez nous la dévoiler petit à petit, nous faisant confidents de vos douleurs, de vos envies, de vos passions.
Votre vie, c'est cette rencontre avec ce joli livre violet, violet, comme la couleur de la spiritualité, un livre qui s'imprime au fur et à mesure de votre confession...
Dois-je en dire plus ?
Non !
Chère, très chère Emilie, Arnaud, vous êtes les petits galopins de mon coeur, vous m'avez bouleversée hier, comme vous m'aviez fait béer d'admiration avec vos spectacles "jeune public", savez-vous pourquoi ?
Parce que votre coeur, vous le mettez à l'ouvrage, vous donnez, donnez, donnez !
Malgré tous vos efforts pour camper cette bibliothécaire oubliée par le temps, ce qu'on voit de vous, c'est votre si belle lumière, parce que vous êtes une comédienne comme on les aime, comme on en rêve et parce que le final de votre spectacle est une leçon pour nous tous, à méditer, comme si, une bonne fois pour toutes, il nous fallait jeter ces vieux oripeaux qui nous serrent aux entournures et tenter.
Tenter de vivre en même temps que le vent se lève, et "devenir ce que nous sommes", profondément, ainsi que le disait Nietzche.
.
Merci à Arnaud Dupré, vidéaste de génie, de créer cet univers unique, c'est votre signature, griffe magique qui nous oblige à léviter au dessus de nos sièges pour aller mieux toucher le coeur d'Emilie.

Merci à May Laporte pour cette mise en scène qui bouscule les codes et permet d'apprécier un spectacle quand il est joué, quand il émeut, quand il touche une de nos cordes sensibles, même une seule, les miennes hier ont vibré, je suis certaine que vous les avez entendues.

Alors non, ceci n'est pas une chronique comme il conviendrait de l'écrire, je ne sais pas écrire de chroniques " comme il faut, ", je n'écris que ce que mon coeur me dicte.

Emilie, Arnaud, May, Justine Impagliazzo scénographe, et la technique, vous êtes bel et bien les galopins de mon coeur.
Merci à Gislaine Seyer avec qui il est évident que nous poursuivrons la collaboration

Théâtre des Barriques à 19h10
Relâches les 16 et 23 juillet

NB, la cie Filomène et Cie joue également une pièce à destination des "jeunes publics", c'est à dire tout le monde de préférence " Dedans moi" à 10h 05 au Théâtre des Barriques également, mêmes relâches

Laurence Osmose Radio
... See MoreSee Less

#OFF19
Les chroniques de Laurence
-------
Ceci nest pas une chronique...
Il y a déjà longtemps, Yves Navarre écrivait un roman :  Le petit galopin de nos corps. 
Javais la passion de la plume de cet auteur, sensible, fragile comme la poussière des ailes de papillons et pourtant apte à chambouler de façon irrémédiable tous les coeurs, fussent-ils de pierre.
Il y a deux ans, je vous rencontrais Emilie Chevrier et Renaud Dupré au hasard, en était-ce bien un ? dun spectacle jeune public qui sappelait et sappelle toujours Mademoiselle rêve. 
Je naime pas lappellation jeune public, il paraît quil en faut une, mais tous les publics sont concernés par ces merveilles.
Ainsi donc, jétais, honorable vieiile dame, assise parmi un parterre de très petits enfants, comme eux, ma bouche sarrondit en O parfait et mes yeux brillèrent à lunisson. Comme ces petits enfants, jeus lenvie daller sur scène caresser ce merveilleux escargot, car tous les objets du spectacle étaient des objets de récupération et avec vos vis et vos boulons, vous aviez ce pouvoir suprême de nous faire rêver au delà des murs.
Puis-je dire quau cours dun entretien radiophonique, votre sourire Emilie, si beau, si lumineux mavait touchée et que quelque part dans mon coeur, je vous gardais une place de choix.
Vous êtes seule en scène pour ce spectacle Emilie, seule ?
Non, nous sommes avec vous, vous êtes dans un spectacle adulte et vous avez le trac. 
Je dis vous parce que je dois écrire aussi sérieusement que possible une chronique que votre service presse ne validera peut être pas, vous nêtes pas une inconnue, vous êtes Emilie, je vous dis tu quand je vous, tu, croise mais cela doit rester entre nous.
Vous êtes Mademoiselle Juliette, bibliothécaire, trente deux ans, célibataire, car vous ne croyez plus au prince charmant alors pourquoi en épouser un autre ?
Vous aimez les livres passionnément.
Mais vous êtes un peu grise, doucement passe-muraille, un peu terne, un peu oubliée par la vie, un peu seule quoi que vous en disiez. .
Vous arrivez sur scène, dans le noir total, comme nous, tous nous sommes surpris, un problème dans la régie ? mais non, la lumière se fait un peu plus tard quand vous nous racontez votre vie, comme ça, à nous spectateurs attentifs.
Votre vie ? Des livres bien sûr, mais un fil monocorde, monotone, sans relief, sans contours, votre vie ? 
Elle est bien ailleurs que dans ce tailleur triste, dans vos cheveux relevés en chignon, votre vie, vous allez nous la dévoiler petit à petit, nous faisant confidents de vos douleurs, de vos envies, de vos passions.
Votre vie, cest cette rencontre avec ce joli livre violet, violet, comme la couleur de la spiritualité, un livre qui simprime au fur et à mesure de votre confession...
Dois-je en dire plus ? 
Non !
Chère, très chère Emilie, Arnaud, vous êtes les petits galopins de mon coeur, vous mavez bouleversée hier, comme vous maviez fait béer dadmiration avec vos spectacles jeune public, savez-vous pourquoi ?
Parce que votre coeur, vous le mettez à louvrage, vous donnez, donnez, donnez !
Malgré tous vos efforts pour camper cette bibliothécaire oubliée par le temps, ce quon voit de vous, cest votre si belle lumière, parce que vous êtes une comédienne comme on les aime, comme on en rêve et parce que le final de votre spectacle est une leçon pour nous tous, à méditer, comme si, une bonne fois pour toutes, il nous fallait jeter ces vieux oripeaux qui nous serrent aux entournures et tenter.
Tenter de vivre en même temps que le vent se lève, et devenir ce que nous sommes, profondément, ainsi que le disait Nietzche.
.
Merci à Arnaud Dupré, vidéaste de génie, de créer cet univers unique, cest votre signature, griffe magique qui nous oblige à léviter au dessus de nos sièges pour aller mieux toucher le coeur dEmilie.

Merci à May Laporte pour cette mise en scène qui bouscule les codes et permet dapprécier un spectacle quand il est joué, quand il émeut, quand il touche une de nos cordes sensibles, même une seule, les miennes hier ont vibré, je suis certaine que vous les avez entendues.

Alors non, ceci nest pas une chronique comme il conviendrait de lécrire, je ne sais pas écrire de chroniques  comme il faut, , je nécris que ce que mon coeur me dicte.

Emilie, Arnaud, May, Justine Impagliazzo scénographe, et la technique, vous êtes bel et bien les galopins de mon coeur.
Merci à Gislaine Seyer avec qui il est évident que nous poursuivrons la collaboration

Théâtre des Barriques à 19h10
Relâches les 16 et 23 juillet

NB, la cie Filomène et Cie joue également une pièce à destination des jeunes publics, cest à dire tout le monde de préférence  Dedans moi à 10h 05 au Théâtre des Barriques également, mêmes relâches

Laurence Osmose Radio

3 days ago

Osmose Web radio

Au détour d'une rue...Avignon...
Rue de la République...🥁🎵
... See MoreSee Less

3 days ago

Osmose Web radio

Au détour d'une place Avignon...
Place st Didier🎥🥁
... See MoreSee Less

 

Comment on Facebook

Ce n'est pas la place Carnot mais Saint Didier 😉

+ View previous comments

3 days ago

Osmose Web radio

Balade musicale...🎵 ... See MoreSee Less

 

Comment on Facebook

Vu au festival Excellent musicien

Sarah Schiavi 😬

+ View previous comments

3 days ago

Osmose Web radio

Nayann guitariste ...🎵 ... See MoreSee Less

4 days ago

Osmose Web radio

Elisapie au Haras d'Uzès...🎶🎬 ... See MoreSee Less

 

Comment on Facebook

Oh merci pour le partage! 😊

+ View previous comments

4 days ago

Osmose Web radio

Touche pas mon OFF en toute intimité🎭
#touchepasmonoffentouteintimité

Retrouvez demain les invités Laurent Brunetti & Mario Pacchioli, sur le plateau #TOUCHEPASMONOFF en toute intimité.

Abonnez vous partager, liker et surtout amusez vous 👏😂🤣

www.osmose-radio.fr

#avignon #OFF19 #émission #humour #humoriste #friends #fun #festival #animateur #radio #osmoseradio #jérémypryce #staxclub #histoiredobjets #jaysept #atelier58 #pecheursdereves #nibrelnibarbara
... See MoreSee Less

Touche pas mon OFF en toute intimité🎭
#touchepasmonoffentouteintimité

Retrouvez demain les invités Laurent Brunetti & Mario Pacchioli, sur le plateau #TOUCHEPASMONOFF en toute intimité. 

Abonnez vous partager, liker et surtout amusez vous 👏😂🤣

www.osmose-radio.fr 

#avignon #OFF19 #émission #humour #humoriste #friends #fun #festival #animateur #radio #osmoseradio #jérémypryce #staxclub #histoiredobjets #jaysept #atelier58 #pecheursdereves #nibrelnibarbara

Comment on Facebook

Très talentueux et genereux!!! 👍

+ View previous comments

4 days ago

Osmose Web radio

Touche pas mon OFF
Touche pas mon off en toute intimité
1 JARDIN, 1 INTERVIEW, 1 INVITE

Laura Calu invité par l'animateur Jérémy Pryce sur le plateau de Touche pas mon OFF en toute intimité 🎭

📢Suivez l'émission sur la page officielle en cliquant ici ➡️ Touche pas mon OFF abonnez vous partager, liker et surtout amusez vous 👏😂🤣

Vive le Festival OFF Avignon Vive l'humour

#VILLAJD #émission #animateur #jérémypryce #laura #calu #lauracalu #touchepasmonoffentouteintimité #hellokitty #hulk #fun #summer #friends #OFF19 #theatre #osmoseradio #staxclub #histoiredobjets #atelier58 #jaysept #avignon #humour #humoriste #summer #intimité

www.osmose-radio.fr
... See MoreSee Less

4 days ago

Richard Lesage

Découvrez "Nos PlayLists", le tout nouveau clip de Richard Lesage. Un DUO / DUEL entre un père et son fils, chacun défendant sa génération musicale.
Avec Jimi Richardson.Paroles et Musique : Richard Lesage Arrangements : Loran Saulus - Deven Prod Studio Production : Todo1Show Tournage Alicante Merci à Héctor Martinez, Alberto...
... See MoreSee Less

Video image

Comment on Facebook

4 days ago

Osmose Web radio

Touche pas mon OFF
Touche pas mon off en toute intimité
1 JARDIN, 1 INTERVIEW, 1 INVITE

Christelle Loury invité par l'animateur Jérémy Pryce sur le plateau de Touche pas mon OFF en toute intimité 🎭

📢Suivez l'émission sur la page officielle en cliquant ici ➡️ Touche pas mon OFF abonnez vous partager, liker et surtout amusez vous 👏😂🤣

Vive le Festival OFF Avignon Vive l'humour

#VILLAJD #christelleloury #émission #animateur #jérémypryce #RTBF #belgique #roumanie #scout #scouttoujour #féministe #météo #unrayondesoleil #femme #coeurcoeurpapillon #touchepasmonoffentouteintimité #hellokitty #hulk #fun #summer #friends #OFF19 #theatre #osmoseradio #staxclub #histoiredobjets #atelier58 #jaysept #avignon #humour #humoriste #summer #intimité
... See MoreSee Less

4 days ago

Osmose Web radio

#OFF19
Les chroniques de Laurence

Il était une fois trois soeurs, princesses d’un lointain royaume. Cassandre, la benjamine, se languissait d’amour pour le prince du royaume voisin : un homme orgueilleux et méchant, qui en aime une autre.
Pour aider Cassandre, ses soeurs Aurore et Charlotte décident de créer un philtre qui donnera au prince la pureté d’un amour bienveillant.
Malheureusement, les soeurs se trompent dans la formule et tout ne va pas se passer comme prévu ! Elles devront alors faire appel à la Lune pour lui demander de l’aide. Cependant, toute aide a un prix et doit se mériter… Les voici plongées dans une série d’obstacles qu’elles devront surmonter ensemble.

Oh mon petit bonheur !
J'étais assise à côté de deux petites filles dont les yeux étaient écarquillés d'extase. Car les princesses ont de vraies robes de princesses et l'une porte un diadème en strass !
Vous dire l'enchantement qui fut le mien, ce spectacle est une pépite dans l'océan des spectacles.
J'ai littéralement bavé d'admiration, alors que je suis toujours un poil circonspecte sur les spectacles musicaux, sur cette utilisation du conte de fées pour faire apprécier l'opéra

Car il s'agit bien d'un conte mais autour duquel se sont greffés quelques éléments de notre monde high tech, comme autant de clins d'oeil.
Ainsi appelle-t-on la fée à l'aide d'un smartphone .
Les inévitables recettes magiques subissent elles aussi un effet lifting très actuel et surtout très pétillant.
Ce spectacle est bourré d'humour, des comédiennes chanteuses facétieuses qui font corps avec le public, je ne saurais trop vous conseiller de bien regarder les expressions du visage, le théâtre passe aussi par là !

Ce spectacle est vraiment une parenthèse aussi largement enchantée que "Die Zauber flöte" de Mozart que vous entendrez également.
Si les enfants ne peuvent se souvenir de tous les compositeurs, ils auront longtemps en tête l'air du" Duetto buffo di due gatti", le "duo des chats" de Rossini, chanté avec le talent impressionnant et le zeste de malice de Margaux Loire et Sarah Nardon.
Non Rossini n'a pas fait que donner son nom à un tournedos 😉

J'ai versé une larme à écouter le "duo des fleurs" de l'Opéra "Lakmé" de Delibes et la petite fille à ma gauche aussi, c'est la preuve, s'il en fallait encore une que la magie du chant lyrique opère;
Un vrai spectacle musical étonnant de brio, de drôlerie, de pédagogie et de rêve, car tous nous avons rêvé .
Ce pari de mettre l'opéra à la portée de tous et des plus jeunes publics, vous l'avez remporté !
La liste des extraits d'opéra est impressionnante, vous entendrez Purcell, Dvorak, Mozart, Bellini, Massenet,Debussy pour ne citer qu'eux,
Merci à ces quatre exceptionnelles chanteuses lyriques et comédiennes :
Margaux Loire Soprano,
Marielle Boutelier Mezzo-Soprano,
Ornella Bourelly Soprano et illustratrice,
Sarah Nardon Soprano
et la conteuse et merveilleuse pianiste Sarah Audry.

La mise en scène est signée Patrick Zard, extrêmement novatrice tout en s'appuyant sur les codes du conte de fées,
Aux lumières :Nicolas Bazin.

Merci à Dominique Lhotte

Courez voir ces drôles de dames.
C'est une première à Avignon.
Théâtre le Forum à 12 H
relâche le 22 juillet

Laurence Osmose Radio
... See MoreSee Less

#OFF19
Les chroniques de Laurence

Il était une fois trois soeurs, princesses d’un lointain royaume. Cassandre, la benjamine, se languissait d’amour pour le prince du royaume voisin : un homme orgueilleux et méchant, qui en aime une autre. 
Pour aider Cassandre, ses soeurs Aurore et Charlotte décident de créer un philtre qui donnera au prince la pureté d’un amour bienveillant. 
Malheureusement, les soeurs se trompent dans la formule et tout ne va pas se passer comme prévu ! Elles devront alors faire appel à la Lune pour lui demander de l’aide. Cependant, toute aide a un prix et doit se mériter… Les voici plongées dans une série d’obstacles qu’elles devront surmonter ensemble.

Oh mon petit bonheur ! 
Jétais assise à côté de deux petites filles dont les yeux étaient écarquillés dextase. Car les princesses ont de vraies robes de princesses et lune porte un diadème en strass !
Vous dire lenchantement qui fut le mien, ce spectacle est une pépite dans locéan des spectacles.
Jai littéralement bavé dadmiration, alors que je suis toujours un poil circonspecte sur les spectacles musicaux, sur cette utilisation du conte de fées pour faire apprécier lopéra

Car il sagit bien dun conte mais autour duquel se sont greffés quelques éléments de notre monde high tech, comme autant de clins doeil.
Ainsi appelle-t-on la fée à laide dun smartphone .
Les inévitables recettes magiques subissent elles aussi un effet lifting très actuel et surtout très pétillant.
Ce spectacle est bourré dhumour, des comédiennes chanteuses facétieuses qui font corps avec le public, je ne saurais trop vous conseiller de bien regarder les expressions du visage, le théâtre passe aussi par là !

Ce spectacle est vraiment une parenthèse aussi largement enchantée que Die Zauber flöte de Mozart que vous entendrez également.
Si les enfants ne peuvent se souvenir de tous les compositeurs, ils auront longtemps en tête lair du Duetto buffo di due gatti, le duo des chats de Rossini, chanté avec le talent impressionnant et le zeste de malice de Margaux Loire et Sarah Nardon.
Non Rossini na pas fait que donner son nom à un tournedos ;)

Jai versé une larme à écouter le duo des fleurs de lOpéra Lakmé de Delibes et la petite fille à ma gauche aussi, cest la preuve, sil en fallait encore une que la magie du chant lyrique opère;
Un vrai spectacle musical étonnant de brio, de drôlerie, de pédagogie et de rêve, car tous nous avons rêvé .
Ce pari de mettre lopéra à la portée de tous et des plus jeunes publics, vous lavez remporté !
La liste des extraits dopéra est impressionnante, vous entendrez Purcell, Dvorak, Mozart, Bellini, Massenet,Debussy pour ne citer queux,
Merci à ces quatre exceptionnelles chanteuses lyriques et comédiennes :
Margaux Loire Soprano, 
Marielle Boutelier Mezzo-Soprano, 
Ornella Bourelly Soprano et illustratrice,
Sarah Nardon Soprano
et la conteuse et merveilleuse pianiste Sarah Audry.

La mise en scène est signée Patrick Zard, extrêmement novatrice tout en sappuyant sur les codes du conte de fées, 
Aux lumières :Nicolas Bazin.

Merci à Dominique Lhotte

Courez voir ces drôles de dames.
Cest une première à Avignon.
Théâtre le Forum à 12 H
relâche le 22 juillet

Laurence Osmose Radio

5 days ago

Osmose Web radio

#OFF19
Les chroniques de Laurence

Coup de cœur magistral !

Federico Garcia Lorca fut non seulement l'illustre poète que l'on sait mais aussi un dramaturge, peintre, pianiste, compositeur, on sait aussi qu'il fut sommairement assassiné par des milices franquistes.

Garcia Lorca sillonnait l'Espagne quand il entendit un jour, chantée par une belle andalouse enjouée, une mélodie profondément triste, une berceuse !
En Europe, les berceuses sont censées endormir les enfants, dans l'Espagne de Lorca, elles revêtent des accents aussi tragiques que violents dans lesquelles la mort n'est jamais absente, considérées comme pouvant élever la sensibilité de l'enfant. .
Garcia Lorca, féru et passionné de culture populaire consigne tous ces chants du nord à l'ouest, des montagnes à la mer dans une conférence sur les berceuses.
C'est ce que nous livre Sophie Millon dans ce spectacle d'une poésie suprême.
Accompagnée par Fabrice Miny, magicien de la guitare, elle récite le périple de Lorca, chante ces berceuses et nous propose bien plus qu'un voyage.
Je trouve toujours extrêmement fort d'être bouleversée au point de verser des larmes alors qu'on ne maîtrise pas ou peu une langue, l'émotion m'a littéralement submergée...
Ces berceuses, pour singulières qu'elles soient et je pense notamment à celle qui dit " dors mon enfant, ta mère ne reviendra pas....." ou la plus étonnante berceuse de la mère-adultère qui enjoint l'amant à rester à la porte, sont les chants d'un peuple tout entier, de leur histoire taillée dans leurs veines, dans leur sang, dans leurs larmes, et peut être est-ce cette voix universelle que nous savons reconnaître sans en comprendre l'idiome.

Pouchkine aussi écrivait des berceuses, la première et magnifique berceuse chantée par Sophie Millon est russe, mais n'appartient pas au répertoire de Pouchkine, il m'a plu de la fredonner en sourdine, lointain souvenir scolaire, et, bien après les steppes, revenus en Espagne, nous avons été conviés, spectateurs, à cette fabuleuse conférence où les mots et la musique sont transcendés par les talents de Sophie MiIlon et Fabrice Miny.
On entend les accents de rocaille, ceux des durs labeurs, ceux de la pauvreté de ces femmes pour qui, une nouvelle naissance ne pouvait être synonyme de joie, on entend aussi le souffle ténu de la vie qui s'en va et puis ce même souffle, cathédrale de la douleur, force vive, fulgurante beauté..
Jusqu'à la chanson finale "Take this waltz" de Leonard Cohen d'après Garcia Lorca chantée en espagnol.
Je voudrais rendre grâce ici aux spectateurs présents aujourd'hui, pour la qualité du silence qui a suivi cette dernière chanson, avant que fusent les applaudissements ô combien mérités.
Moment d'émotion et de communion parfait et rare !
Mes remerciements comme des centaines de brassées de fleurs à Sophie Millon et Fabrice Miny, quelque chose de fort et d'unique s'est produit.
Les fées se sont penchées sur vos berceaux, immense merci de nous partager vos dons.
,
Fervente admiratrice de Garcia Lorca, j'aurais également très envie de vous conseiller en plus d'aller obligatoirement voir ce spectacle, de vous procurer quelques uns de ses ouvrages, peut être y trouverez-vous le poème de "la chanson bête" mais plus sûrement vous sortirez, comme cet après-midi, grandis.
La mise en scène parfaite de sobriété et qui exalte encore le chant est signée Gunther Leschnk

A l'Ambigu Théätre à 15h25
Relâches les 15 et 22 juillet

Immense merci à Dominique Lhotte

Laurence Osmose Radio
... See MoreSee Less

#OFF19
Les chroniques de Laurence

Coup de cœur magistral !

Federico Garcia Lorca fut non seulement lillustre poète que lon sait mais aussi un dramaturge, peintre, pianiste, compositeur, on sait aussi quil fut sommairement assassiné par des milices franquistes.

Garcia Lorca sillonnait lEspagne quand il entendit un jour, chantée par une belle andalouse enjouée, une mélodie profondément triste, une berceuse !
En Europe, les berceuses sont censées endormir les enfants, dans lEspagne de Lorca, elles revêtent des accents aussi tragiques que violents dans lesquelles la mort nest jamais absente, considérées comme pouvant élever la sensibilité de lenfant. .
Garcia Lorca, féru et passionné de culture populaire consigne tous ces chants du nord à louest, des montagnes à la mer dans une conférence sur les berceuses.
Cest ce que nous livre Sophie Millon dans ce spectacle dune poésie suprême. 
Accompagnée par Fabrice Miny, magicien de la guitare, elle récite le périple de Lorca, chante ces berceuses et nous propose bien plus quun voyage.
Je trouve toujours extrêmement fort dêtre bouleversée au point de verser des larmes alors quon ne maîtrise pas ou peu une langue, lémotion ma littéralement submergée...
Ces berceuses, pour singulières quelles soient et je pense notamment à celle qui dit  dors mon enfant, ta mère ne reviendra pas..... ou la plus étonnante berceuse de la mère-adultère qui enjoint lamant à rester à la porte, sont les chants dun peuple tout entier, de leur histoire taillée dans leurs veines, dans leur sang, dans leurs larmes, et peut être est-ce cette voix universelle que nous savons reconnaître sans en comprendre lidiome.

Pouchkine aussi écrivait des berceuses, la première et magnifique berceuse chantée par Sophie Millon est russe, mais nappartient pas au répertoire de Pouchkine, il ma plu de la fredonner en sourdine, lointain souvenir scolaire, et, bien après les steppes, revenus en Espagne, nous avons été conviés, spectateurs, à cette fabuleuse conférence où les mots et la musique sont transcendés par les talents de Sophie MiIlon et Fabrice Miny.
On entend les accents de rocaille, ceux des durs labeurs, ceux de la pauvreté de ces femmes pour qui, une nouvelle naissance ne pouvait être synonyme de joie, on entend aussi le souffle ténu de la vie qui sen va et puis ce même souffle, cathédrale de la douleur, force vive, fulgurante beauté..
Jusquà la chanson finale Take this waltz de Leonard Cohen daprès Garcia Lorca chantée en espagnol.
Je voudrais rendre grâce ici aux spectateurs présents aujourdhui, pour la qualité du silence qui a suivi cette dernière chanson, avant que fusent les applaudissements ô combien mérités.
Moment démotion et de communion parfait et rare !
Mes remerciements comme des centaines de brassées de fleurs à Sophie Millon et Fabrice Miny, quelque chose de fort et dunique sest produit.
Les fées se sont penchées sur vos berceaux, immense merci de nous partager vos dons.
, 
Fervente admiratrice de Garcia Lorca, jaurais également très envie de vous conseiller en plus daller obligatoirement voir ce spectacle, de vous procurer quelques uns de ses ouvrages, peut être y trouverez-vous le poème de la chanson bête mais plus sûrement vous sortirez, comme cet après-midi, grandis.
La mise en scène parfaite de sobriété et qui exalte encore le chant est signée Gunther Leschnk

A lAmbigu Théätre à 15h25
Relâches les 15 et 22 juillet

Immense merci à Dominique Lhotte

Laurence Osmose Radio

5 days ago

Osmose Web radio

Célestin Au théâtre Arto, tous les soirs à 22h25 🎶🥳

#OFF19
... See MoreSee Less

Load more

 

 Suivez nous sur facebook ici : https://www.facebook.com/osmoseradio/  ou twitter ici : https://twitter.com/OsmoseRadio?lang=fr